polynesien

Cliquez ici pour voir les images 2

Les origines du mot « tatouage » se trouvent dans les îles polynésiennes.

Le mot « tatouage » trouve sa source dans les îles polynésiennes en Océanie. À Tahiti, le mot « tatau » signifie frapper. Ce mot dérive lui-même d’une expression polynésienne : « TA-ATUA » étant la combinaison de TA signifiant dessin inscrit dans la peau et ATUA qui signifie esprit. En France, le mot « tatouage » s’immisce dans le langage courant à partir de 1769. En 1858, il est francisé et apparaît dans le dictionnaire.

Les origines du tatouage polynésien : la légende

D’après les légendes polynésiennes, le tatouage est naît auprès des dieux.

Il s’agît d’une pratique créée par les deux fils du dieu Ta’aroa. Ils étaient les membres d’un groupe d’artisans composé du dieu de l’habilité et d’Hina Ere Ere Manua, la fille du premier homme.

Au moment où Hina Ere Ere Manua devient une jeune femme, les deux dieux tombèrent amoureux. Pour la séduire, ils inventent le tatouage et ornent leurs corps de plusieurs motifs. Charmée, la jeune fille succombe à l’art tattoographique et le tatouage apparaît en Polynésie. Dès lors, les dieux transmettent leur savoir aux hommes, considérant cette pratique intéressante.

Les origines du tatouage polynésien : l’histoire

Les origines du tatouage restent floues. Il fut, probablement, amené par des migrants venus d’Asie du Sud Est qui s’installèrent dans les îles de la Polynésie orientale puis occidentale à partir du 2ème siècle avant Jésus-Christ. La pratique du tatouage est pratiqué à grande échelle dans les îles polynésiennes, particulièrement à l’Île des Marquises où l’art tattoographique aurait atteint son apogée (richesse et complexité des motifs).

Just another WordPress site